Les pompes-à-chaleur                   HOME      UP

 

La pompe-à-chaleur (PAC) est une technologie qui permet de puiser des calories dans le milieu ambiant (l'eau, l'air, le sol, ...), même si ce milieu peut nous paraître froid, pour les restituer sous forme de chaleur pour le chauffage des locaux ou de l'eau sanitaire.

Le principe de fonctionnement est basé sur les propriétés du changement de pression d'un liquide. Elles se composent d'un compresseur, d'un détendeur et de deux échangeurs de chaleur (l'évaporateur et le condenseur), qui constituent un circuit fermé à l'intérieur desquels circule un fluide volatile (le fluide actif).

Théoriquement, la quantité de chaleur fournie par une pompe à chaleur est égale à la somme de la chaleur extraite de la source et de l'énergie utilisée pour la faire fonctionner. En pratique, l'efficacité d'une pompe à chaleur est donnée par son coefficient de performance (COP), qui traduit le rapport entre la quantité d'énergie utilisée pour la faire fonctionner (de l'électricité) et la quantité d'énergie qu'elle délivre.

Pour considérer une pompe à chaleur comme efficace, d'un point de vue environnemental, la valeur du COP moyen sur la saison de chauffe doit être au moins égale à 3. Autrement dit, pour 1 kWh d'électricité consommée, la PAC doit fournir au moins 3 kWh de chaleur.

Pour considérer une pompe à chaleur comme efficace en particulier d'un point de vue environnemental, la valeur du COP moyen sur la saison de chauffe doit être au moins égale à 3. Autrement dit, pour 1 kWh d'électricité consommée, la PAC doit fournir 3 kWh de chaleur.

Si cette technologie vous intéresse, n'hésitez pas à prendre contact auprès de l'un des Guichets de l'énergie. Le soin apporté au dimensionnement et à l'installation sont déterminants pour la performance d'une PAC : adressez-vous auprès des fabricants et importateurs pour trouver un installateur compétent près de chez vous.

Des aides financières existent pour cette technologie !