AB CREATIVE SPRL   

31B RUE DE LA STATION (GY)                                                                                                                                       

Principe de la maison passive, ici avec puits canadien.
La thermographie montre dans l'infra-rouge que la construction passive (à droite) perd beaucoup moins de calories (couleurs chaudes) qu'une construction classique (au fond).

6181 COURCELLES

0032 484 174 704, FAX: 0032 71 84 21 86 

email: abcrea@gmail.com

Entreprise générale de construction, rénovation, transformation, décoration

 

NOUVEAU SYSTEME & STRUCTURE NSS  nouveau matériaux ENERGIE VERTE panneaux solaires primes  octroyées devis gratuit about us

                                          

L'énergie solaire thermique           L'énergie solaire photovoltaïque                                        popmpe à  chaleur                         L'énergie éolienne   

 

 

 

 

 

 

CONSTRUIRE AVEC L' ENERGIE

maison passive                     

La maison passive est un bâtiment qui assure un climat intérieur confortable en été comme en hiver sans avoir recours à un système conventionnel de chauffage ou de refroidissement. Aussi étonnant que cela puisse paraître, c’est possible !

Ce site a pour but de faire connaître le principe de la maison passive au plus grand nombre. Il s’adresse aux professionnels désireux de se familiariser avec cette nouvelle façon de concevoir l’architecture, mais également aux candidats-bâtisseurs sensibles à la problématique de l’énergie et soucieux de vivre en harmonie avec l’environnement

Principes

La conception d'un habitat passif se base sur six grands principes :

  1. Isolation thermique renforcée, fenêtres de grande qualité
  2. Suppression des ponts thermiques
  3. Excellente étanchéité à l'air
  4. Ventilation double flux avec récupération de chaleur
  5. Captation optimale, mais passive de l'énergie solaire et des calories du sol
  6. Limitation des consommations d'énergie des appareils ménagers

 

La géothermie

Valoriser la chaleur du ventre de la terre, c'est possible!                        HOME       ACCUEIL

Grâce aux grandes quantités de chaleur stockées dans les roches et les fluides enfouis dans notre sous-sol, il est parfaitement possible de produire de l'électricité et du chauffage. Et la Wallonie le fait!

Parler de géothermie, c'est parler des phénomènes thermiques internes à la terre. Ils se traduisent par la production de gigantesques quantités de chaleur. En Wallonie, l'augmentation normale de la température depuis la surface vers l'intérieur de la terre est de 3°C tous les 100 mètres. Dans les zones sismiques ou volcanique, le "gradient thermique" peut être jusqu'à 10 fois plus important et même atteindre 100°C à certains endroits.
Les possibilités techniques et économiques actuelles ne permettent l'exploitation que d'une infime partie de la chaleur de la terre: celle qui a été emmagasinée au cours de siècles dans les nappes d'eau souterraines ou les roches, là où le sous sol est suffisamment perméable.

installation géothermique

Ne confondez cependant pas la géothermie qui exploite des sources chaudes et les pompes-à-chaleur qui exploitent des calories de l'air ambiant, de l'eau de surface et du sous-sol, et du sol.

Le coût du forage et de la mise en place d'une installation géothermique est important, mais celui de l'exploitation de l'installation est quasi nul. La rentabilité exige une exploitation maximale de la chaleur.
C'est ce que permet un dispositif en cascade, comme celui de Saint-Ghislain, dans lequel les besoins de chaleur sont répartis de façon décroissante le long du réseau de chaleur.

Actuellement, deux puits sont exploités, l'un à Saint Ghislain et le second à Douvrain. En 2005, 14 GWh de chaleur y ont été valorisés sous forme de chauffage.

http://www.octopus.tm/eng/index.htm

 

L'énergie hydraulique

 

Moulin à eau - petite hydraulique

La Wallonie est équipée actuellement d'une quarantaine de centrales hydroélectriques qui produisent de l'électricité à partir de la force des cours d'eau.

Les perspectives de développement en matière d'énergie hydraulique wallonne résident essentiellement dans l'amélioration des sites existants et l'équipement de barrages et écluses.
L'objectif de la politique de l'énergie est d'atteindre une production d'électricité supplémentaire de 440 GWh en 2010, par rapport à l'année 2000.
Pour garantir le développement de cette technologie et particulièrement pour la petite hydroélectricité, plusieurs instruments ont été mis en place :

  1. un Facilitateur hydroénergie chargé d'aider et d'informer les porteurs de projet;

  2. un régime de certificats verts favorisant la production d'électricité verte;

  3. un vade mecum non-technologique du candidat à la réhabilitation d´un site hydroénergétique;

  4. des aides financières existent pour vous aider à réaliser votre projet.

 

La biométhanisation

A partir de matières organiques humides, il est possible de produire par fermentation un gaz riche en méthane, le biogaz. Ce processus s'appelle la biométhanisation et consiste en une dégradation bactérienne en absence d'oxygène. Le biogaz peut servir de combustible et être valorisé dans la production d'électricité et de chaleur.

Ainsi, avec du fumier, du lisier, des déchets végétaux, des plantes énergétiques (c'est-à-dire cultivées dans le but de produire de l'énergie), des déchets provenant de l'industrie agroalimentaire ou encore les boues des stations d'épuration des eaux, on peut produire du méthane (CH4) dans un digesteur. La technologie est connue, fiable et peut être économiquement viable.
De la même manière, ce phénomène se produit spontanément avec la fraction organique des déchets ménagers. Certaines décharges de Wallonie sont d'ailleurs déjà exploitées pour récupérer cette énergie.
L'électricité est revendue au réseau électrique et la chaleur peut être disponible pour le chauffage de locaux, d'habitations ou pour assurer des procédés industriels.

L'objectif de la politique de l'énergie est d'atteindre une production d'électricité de 225 GWh et une production de chaleur de 100 GWh pour l'année 2010.

Pour garantir le développement de cette technologie, principalement au sein du monde agricole et des industries agroalimentaires en Wallonie, plusieurs instruments ont été mis en place :

bulletun Facilitateur , chargé de stimuler la filière et d'aider les auteurs de projets;
bulletun régime de certificats verts pour la production d'électricité verte particulièrement favorable dans le cas d'une cogénération à partir de biogaz
bulletun vade mecum technique et administratif relatif à la biométhanisation de biomasse humide en Région wallonne pour les installations d'une puissance maximale de 10 MWth
bulletdes aides financières à la mise au point de projets concrets.

Pour plus de détails, téléchargez les documents ci-dessous ou prenez contact avec le facililateur biométhanisation

 

L'énergie renouvelable dans les ménages

Exploiter les énergies renouvelables chez vous

Lorsqu'on évoque les énergies renouvelables dans le cadre de la préservation des ressources fossiles et de la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre, on fait surtout référence à leurs applications industrielles au service de la collectivité. Mais certaines applications sont parfaitement envisageables à l'échelle d'un ménage.

Certaines techniques, comme le chauffage de l'eau chaude sanitaire via des panneaux solaires, le chauffage au bois ou dans une moindre mesure, l'exploitation de la chaleur ambiante par une pompe à chaleur, sont déjà d'utilisation courante. Très largement dans les pays du Nord notammment, et de plus en plus en Région wallonne.
 

Vous trouverez dans cette partie du site des informations qui vous permettront de mieux appréhender les possibilités offertes par les différentes technologies disponibles.

Des informations plus larges, dépassant le cadre strict du logement particulier, se retrouvent dans la thématique Les énergies renouvelables, qui pourront vous éclairer sur d'autres aspects de leur développement.
 

Pour toute information complémentaire, contactez les Guichets de l'énergie de la Région wallonne. Un service gratuit, compétent et bien documenté, à votre disposition non loin de chez vous.
 

 

Le bois énergie

Le bois est une ressource importante en Wallonie (30% de son territoire). Son exploitation - qu'elle soit forestière ou en industrie - génère de très nombreux sous-produits aujourd'hui peu valorisés. On parle de plus 400.000 tonnes de matière sèche par an. Un potentiel énergétique considérable.

Ces sous-produits ont une valeur énergétique indéniable et leur exploitation génère une activité locale intéressante. De ce fait, le prix de ce combustible est peu sensible aux soubresauts des marchés internationaux. Il nous assure en outre une certaine indépendance énergétique vis à vis des combustibles classiques. Bien réglementé, l'usage de ces sous-produits permet aussi une meilleure gestion écologique et économique.

De plus, le bois sous forme de combustible prend aujourd'hui de nouvelles formes (plaquettes, granulés) dont la caractéristique principale est de permettre l'alimantation automatique des appareils.

De même, les technologies bois-énergie sont nombreuses, performantes et fiables: elles vont du poêle aux gazogènes en passant par les chaufferies collectives et les systèmes de cogénération.

Pour les grandes installations

L'objectif de la politique de l'énergie est d'atteindre une production de chaleur de 5.550 GWh pour l'année 2010 à partir du bois.
Pour garantir le développement de cette technologie, principalement au sein des communes forestières et des industries du bois, plusieurs instruments ont été mis en place :

bullettrois Facilitateurs "bois-énergie" chargés de stimuler la filière du "bois-énergie" et d'aider les auteurs de projets (pour le secteur public, pour les entreprises et pour les ménages);
bulletun régime de certificats verts pour la production d'électricité verte, particulièrement favorable dans le cas d'une cogénération à partir de biomasse
bulletdes aides financières existent pour développer votre projet.

 

HOME        ACCUEIL